Photos © Martin Oravec

Qu’est-ce qui est juif?

Une campagne d’affichage

On peut voir sur des affi­ches dans tout Bâle not­re instal­la­ti­on pop-up «Lit­té­ra­le­ment juif». Sur l’installation, des défi­ni­ti­ons du judaïsme pro­venant de lexi­ques des 400 der­niè­res années mon­t­rent que le regard por­té sur les jui­ves et les juifs évolue.

Sur les affi­ches, quat­re per­son­nes com­mentent les défi­ni­ti­ons des lexi­ques. Mimi, 14 ans, trouve aberran­te l’affirmation du Damen Con­ver­sa­ti­ons Lexi­kon de 1836: «C’est à Alger qu’on trouve les plus bel­les jui­ves». Not­re gui­de Loui­se dit sur l’entrée de Wiki­pe­dia en 2020: «Les vues de 2020 ne sont plus d’actualité.» Ales­san­dro, 35 ans, dit au sujet de l’entrée lexi­ca­le du Glos­saire des patois de la Suis­se roman­de (Schwei­ze­ri­sches Idio­ti­kon) de 1891: «Mieux vaut être à cont­re-cou­rant que suiv­re le main­stream!» Not­re gra­phis­te, Ele­na, 29 ans, se deman­de si ce en quoi elle croit se voit.
Dis­cu­te avec nous lors d’une de nos visi­tes gui­dées à tra­vers l’exposition.

rédigé le 17.12.2021